Stage en aquaculture

Stage à Chypre : l'expérience de Nicolas

Nicolas stagiaire CT PVRM 2e année
Nicolas, étudiant de 2e année Cadre technique production et valorisation des ressources marines (CT PVRM), a traversé la mer Méditerranée pour arriver à Chypre où s'est déroulé son stage de 8 semaines. Il nous fait part de son expérience.

Nicolas

As-tu rencontré des difficultés à trouver un stage ?

Non, j'ai eu peu de difficultés à trouver ce stage. J'ai commencé par faire des recherches en France dans le domaine de l'aquaculture, et j'ai décroché des réponses plus ou moins positives. Après avoir longtemps échangé avec Quentin, étudiant en 3e année, de son stage à Chypre, je me suis lancé et j'ai envoyé une demande de stage. J'ai eu une réponse positive dans les 24h !

Quel était ton état d'esprit avant d'y aller ?

J'avais hâte de découvrir le monde professionnel et de travailler dans ce qui me plaît : l'aquaculture. Avant de partir, il faut être organisé notamment avec la réservation du logement et les billets d'avion. J'ai trouvé facilement une chambre chez l'habitant (10€ à 12€ par nuit).

En quoi consistait ton stage ? Quelles étaient tes missions ? 

J'ai travaillé sur les différentes étapes de production aquacole, à petite échelle, sur de nombreuses espèces variées comme le maigre, la seiche, la daurade... J'ai adoré sortir en mer sur le palangrier (navire halieutique) pour participer à la reproduction in vitro sur le thon germon.

J'ai entretenu les différentes installations aquacoles, j'ai aidé l'équipe à nourrir les poissons, réaliser des prises de sang sur les poissons ou encore poser des implants hormonaux afin de stimuler la production de gamète.

Qu'est-ce que tu as le moins et le plus aimé ?

Les + Les -
Le stage

Découvrir le monde professionnel de la pisciculture marine et avoir participer à des tâches très variées.

L'aspect "recherche", il n'y a pas la pression de la production

Les tâches répétitives mais indispensables à la production

A Chypre Sur mon temps libre, j'ai profité de la beauté du paysage. J'ai fait de nombreuses sorties en mer avec les collègues, de la plongée ou encore de la voile. Fin juin, il a commencé à faire vraiment très chaud. Une journée, la température s'était élevée de 47°C à l'ombre.
La plongée Lors de mes plongées sous-marines, j'ai été déçu, j'ai constaté un environnement dégradé par la pollution, je n'ai donc pas trouvé beaucoup d'espèces marines à observer.
La nourriture La nourriture est vraiment excellente à Chypre surtout les plats de Souvlaki (brochettes de porc grillées) et Kaftedes (boulettes de viande)

Qu'est ce que t'a apporté ton stage ?

Le stage m'a apporté une expérience concrète et large de la pisciculture marine, des bases dans les techniques utilisées et une bonne maîtrise de l'anglais.

Quel conseil donnerais-tu aux étudiants qui aimeraient faire un stage à Chypre ?

Avant de louer un logement, je recommande de vérifier la proximité de son logement avec son lieu de travail, les bus peuvent parfois avoir du retard. Pour ma part, je me suis déplacé grâce à un vélo que l'on m'a prêté sur place.

Je conseille aussi de partir avec un.e ami.e pour profiter un peu plus de l'aspect "voyage" d'un stage à l'étranger.