Projets de recherche

En Normandie, les énergies marines renouvelables (EMR) ont le "courant" en poupe. Elles nécessitent cependant de nouvelles connaissances spécifiques au milieu marin fortement énergétique. Les chercheurs du Cnam-Intechmer participent à de nombreux projets soutenus et financés par la Région Normandie, l'Europe, l'Agence Nationale pour la recherche (ANR) et France Energies Marines (FEM).

Les chercheurs du Cnam-Intechmer constituent une équipe d'océanographes pluridisciplinaire. C'est grâce à cette complémentarité qu'ils sont force de propositions dans de nombreux projets de recherche. Le Cnam-Intechmer participe à trois projets sur les 10 sélectionnés par l'ANR en septembre 2015.

Le projet THYMOTE

EMRLe projet Turbulence Hydrolienne : Modélisation, Observation, Tests en Bassin (THYMOTE), vise à étudier les phénomènes de turbulence créés autour des hydroliennes placées en mer. Ce projet est porté par le Lusac (Unicaen), avec un un partenariat entre le Cnam-Intechmer, France Energies Marines, Ifremer, DCNS, LOMC (U. le Havre), ENGIE, EDF, INNOSEA, IXSURVEY, DYNAMOCEAN.

Le projet PHYSIC

Le projet Processus Hydro-Sédimentaires en Intéraction avec les Courants (PHYSIC) a pour objectif d'étudier le déplacement des sédiments dans des conditions hydrodynamiques extrêmes. Le projet est porté par le SHOM et rassemble le Cnam-Intechmer,  France Energies Marines, DCNS, l'UBO TELECOM Bretagne, l'ENSTA, Lusac (Unicaen), IX SURVEY et Energie de Lune. 

Le projet HYD2M

radar VHFLe projet Hydrodynamique du Raz-Blanchard : Mesure et Modélisation (HYD2M) vise à acquérir des données de courant et de houle pour nourrir les modèles numériques. Le projet est porté par le laboratoire M2C (Morphologie Continentale et Côtière, UMR 6143), de l'Université de Caen Normandie, est un partenariat avec FEM, CNRS (M2C), DCNS, OpenHydro, EDF (LNHE), SHOM (HOM-REC), Lusac (Unicaen), Cnam-Intechmer, Ifremer (LOPS), Université du littoral et Côte d'Opal (LOG), Université d'Hawaï, Université de Plymouth et Université de Sheffield.


Parallèlement à ces activités basées sur l'étude de la dynamique des sédiments et des masses d'eau, le Cnam-Intechmer collabore avec DCNS et CORRODYS (Projet PASEAFIC) pour proposer des solutions environnementalement acceptables afin d'éviter le développement du biofouling sur les machines imergées en mer.

Les compétences du Cnam-Intechmer sont reconnus internationalement à travers des projets tels que HYDROTURB, mené en partenariat avec des chercheurs canadiens (Université de Winnipeg), financé par la région Normandie. Les savoir-faire des deux équipes ont été confrontés à travers des missions en mer (Raz Blanchard) et en rivière.