Projet de recherche PASeaFIC

Zoom sur la recherche autour du biofouling

Depuis 2015, le Cnam-Intechmer participe au projet de recherche PASeaFIC sur l’identification du biofouling susceptible de se développer au Raz Blanchard, lieu d’étude dans l’implantation de fermes hydroliennes, en collaboration avec Corrodys.

Projet de recherche PASeaFIC

Soutenu par la région Normandie (FEDER/FSE 2014-2020 Union Européenne), le projet PASeaFIC (Protection at Sea against Foulng In Current) a pour objectif, d’une part, d’identifier le biofouling susceptible de se développer au Raz Blanchard sur les fermes hydroliennes et, d’autre part, identifier et tester des systèmes de protection antifouling pour un site hydrolien comme le Raz Blanchard.

Durée : 2015-2019

Contexte

Comme toute strbiofoulingucture fixe ou mobile immergée en mer, les différents éléments constitutifs d’une ferme hydrolienne (hydroliennes, sous-stations de connexion, câbles, connecteurs) sont sujets au développement du biofouling. Ces bio-salissures marines peuvent alors avoir des impacts plus ou moins importants sur le fonctionnement des fermes hydroliennes : diminution du rendement hydrodynamique, encrassement des échangeurs thermiques, alourdissement des structures, accélération des phénomènes de corrosion, etc… Les conséquences de ce phénomène sont alors une diminution notable du rendement des machines, un taux de disponibilité des fermes plus faible avec des interventions pour maintenance accrues.

Le développement du biofouling influe directement sur la rentabilité économique des projets de fermes hydroliennes.

A notre connaissance, aucune donnée n’est disponible en ce qui concerne le développement du biofouling sur des structures fixes au Raz Blanchard ainsi que sur l’efficacité de protection antifouling dans les conditions propres au Raz Blanchard.

Objectifs

Identifier le biofouling susceptible de se développer sur des fermes d’hydroliennes au Raz Blanchard

Identifier et évaluer les systèmes de protection antifouling du marché les mieux adaptés à la protection des fermes hydroliennes au Raz Blanchard en terme d’efficacité, d’impact environnemental, durabilité, mise en œuvre et coût (revêtements ou autre…)

Rôle des chercheurs du Cnam-Intechmer

Dans ce projet, le rôle des chercheurs du Cnam-Intechmer est :

> d’apporter leurs compétences sur le biofouling affectant des structures placées dans le milieu marin,

> de participer à l’évaluation de l’efficacité antifouling des systèmes de protection sélectionnés,

> de tester l’influence d’un système antifouling basé sur la production d’ondes sonores/ultrasonores sur l’ichtyofaune,

> de réaliser des mesures in-situ portant sur les paramètres physico-chimiques et la dynamique de la masse d’eau.